Un 1000e projet solaire sur les toits de la capitale

Les toits de plusieurs édifices de la ville d’Ottawa sont devenus un terreau fertile pour l’énergie renouvelable au fil des ans. Vendredi, la mise sur pied d’un 1000e projet a été célébrée à l’école élémentaire et secondaire publique Maurice-Lapointe, dans le secteur Kanata.

«Cinq ans après la création du projet 1000 toits solaires, nous avons atteint notre but et des panneaux solaires ont été installés aux quatre coins de la ville d’Ottawa», s’est réjoui le maire Jim Watson, présent pour la cérémonie protocolaire.

Le champ de panneaux solaires photovoltaïques de l’établissement – l’un des plus vastes parmi les écoles de la région d’Ottawa – permettra de produire 260000 kilowatts-heures d’énergie par année d’ici 2035, notamment pour alimenter l’édifice de la promenade Bridgestone. Il générera aussi 120000$ en revenu pour l’établissement du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario.

«De plus, les informations obtenues à partir de ce nouveau système pourront être utilisées par les enseignants dans leurs leçons pour leurs élèves portant sur la science de la production d’énergie solaire», a affirmé Janice Ashworth, de la Coopérative d’énergie renouvelable d’Ottawa (CÉRO), chargée de piloter quelques-uns des projets dans la capitale fédérale.

Le projet de 745 000$ l’école Maurice-Lapointe a été entièrement financé par des résidents, entreprises et organismes sans but lucratif d’Ottawa grâce à leurs contributions financières à la coopérative.

«Nous croyons que les solutions, sur une petite échelle, sont le meilleur moyen d’engager les citoyens. Quand quelque chose est vraiment grand, il faut le réduire en petits morceaux. L’objectif de 1000 projets solaires a été atteint une maison, une grange, une école, un toit à la fois», a rappelé Dick Bakker, président de la CÉRO.

For the original article, click here.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!